Aller au contenu

Les tiques chez les chiens : prévention, risques et solutions efficaces au printemps?

·8 mins
Santé

Avec le retour du printemps, les tiques reviennent en force. Cela pose un risque important pour nos compagnons à quatre pattes. Ces petits parasites peuvent transmettre diverses maladies dangereuses pour les chiens. Il est donc crucial de comprendre comment protéger efficacement nos animaux.

Qu’est-ce qu’une tique ?
#

Les tiques sont de petits acariens - seulement quelques millimètres - qui se nourrissent de sang. Elles se fixent sur la peau des humaines et des animaux, y compris les chiens, et peuvent transmettre des maladies graves. Les tiques passent par plusieurs stades de développement : larve, nymphe et adulte. Chaque stade nécessite un repas de sang pour évoluer au stade suivant.

Les tiques sont souvent trouvées dans les hautes herbes, les bois et les broussailles. Elles détectent la chaleur corporelle et le dioxyde de carbone émis par leurs hôtes potentiels. Dès qu’elles ont trouvé leur victime, elles s’agrippent à leur passage !

Une fois accrochées, elles insèrent leurs pièces buccales dans la peau pour se nourrir de sang. Elles peuvent rester fixées pendant plusieurs jours, augmentant ainsi le risque de transmission de maladies. D’après Santé Vet, il leur faut en moyenne entre 3 et 7 jours pour se gorger de sang. Une fois ce délai passé, elles se laissent tomber.

tique_sur_une_feuille

Les risques d’une piqûre de tique pour les chiens
#

Les tiques peuvent transmettre plusieurs maladies graves aux chiens. Généralement, on considère qu’il leur faut au moins 24 heures pour qu’une maladie passe de la tique à votre compagnon. Et parmi les plus courantes, on retrouve les maladies suivantes :

  1. La maladie de Lyme (ou borréliose) : Causée par la bactérie Borrelia burgdorferi, elle peut provoquer des symptômes tels que la fièvre, la fatigue, la perte d’appétit et des douleurs articulaires. Comme chez l’humain, elle peut entraîner des complications graves comme l’arthrite chronique si elle n’est pas traitée.

  2. L’ehrlichiose : Provoquée par la bactérie Ehrlichia, cette maladie peut entraîner des symptômes variés. Ceux-ci incluent la fièvre, la léthargie, la perte de poids et des saignements anormaux. Les chiens infectés peuvent également souffrir de troubles neurologiques si la maladie n’est pas diagnostiquée et traitée rapidement.

  3. La babésiose : Transmise par le parasite Babesia, elle affecte les globules rouges, entraînant l’anémie, la faiblesse et la jaunisse. Cette maladie peut être particulièrement sévère et nécessiter une intervention vétérinaire immédiate.

Les symptômes des maladies transmises par les tiques peuvent apparaître des semaines voire des mois après la piqûre. Il est donc essentiel de surveiller attentivement son chien et de consulter un vétérinaire dès l’apparition de signes inquiétants.

Où trouve-t-on des tiques ?
#

Les tiques préfèrent les environnements humides et boisés. Elles sont donc souvent trouvées dans les endroits propices à la promenade :

  • Les forêts : Les zones boisées offrent un habitat idéal pour les tiques. Les chiens qui se promènent dans ces zones sont particulièrement à risque. Avec la végétation dense et les animaux sauvages, c’est un terrain de jeu parfait pour ces parasites.

  • Les prairies et les champs : Les hautes herbes et les broussailles sont des endroits privilégiés pour ces parasites. Les tiques grimpent sur les brins d’herbe et attendent le passage d’un hôte.

  • Les parcs et les jardins : Même les espaces verts urbains peuvent abriter des tiques, surtout si les zones sont fréquentées par d’autres animaux. Les tiques peuvent également se trouver dans les jardins privés, particulièrement s’ils sont visités par des animaux sauvages comme les cerfs ou les renards.

La saisonnalité joue un rôle crucial dans l’activité des tiques. Elles sont généralement plus actives au printemps et en automne, bien que certaines espèces puissent être présentes toute l’année dans les climats plus doux. Les propriétaires de chiens doivent être particulièrement vigilants pendant ces périodes de pointe.

chien_qui_court_dans_une_foret_luxuriante

Comment prévenir les piqûres de tiques ?
#

La prévention est la clé pour protéger votre chien contre les tiques. Voici quelques méthodes efficaces :

  1. Traitements préventifs : Utiliser des colliers anti-tiques, des pipettes ou des comprimés peut suffire à prévenir les piqûres de tiques. Ces produits sont disponibles chez les vétérinaires et dans les animaleries. Ils sont conçus pour tuer ou repousser les tiques avant qu’elles ne puissent se fixer sur votre chien. Il est important de suivre les instructions du produit et de respecter les calendriers d’application pour une efficacité maximale.

⚠️ De nombreux propriétaires remarquent aujourd’hui une diminution de leur efficacité. Avec les années, les tiques ont pu s’habituer à ce genre de produit, qui est donc plus ou moins efficace.

  1. Shampoings et sprays : Des produits topiques peuvent également aider à prévenir les infestations de tiques. Utilisez des shampoings anti-tiques régulièrement, surtout après les promenades dans des zones à risque. Les sprays peuvent être appliqués directement sur le pelage du chien avant les sorties pour une protection supplémentaire.

  2. Vérification régulière : Après chaque promenade, examinez soigneusement votre chien, en particulier autour des oreilles, du cou, des pattes et du ventre. Les tiques peuvent être de la taille d’une tête d’épingle, il est donc crucial d’être minutieux. Utilisez un peigne fin pour inspecter le pelage et vérifier la présence de tiques.

  3. Éviter les zones à risque : Lors des promenades, essayez de rester sur les sentiers et évitez les hautes herbes et les zones boisées, surtout durant les périodes de forte activité des tiques. Si possible, choisissez des zones de promenade où la végétation est bien entretenue et où les risques de rencontrer des tiques sont réduits.

Que faire en cas de piqûre de tique sur votre chien ?
#

Si vous découvrez une tique sur votre chien, il est important de la retirer correctement pour minimiser les risques de transmission de maladies. Voici comment procéder :

  1. Utilisez une pince à tique : Des outils spécifiques sont disponibles pour enlever les tiques en toute sécurité. Évitez d’utiliser vos doigts ou une pince à épiler, car cela peut comprimer la tique et augmenter le risque de transmission de pathogènes. Les pinces à tique sont conçues pour saisir la tique sans l’écraser.

  2. Saisissez la tique près de la peau : Placez la pince à tique aussi près que possible de la peau du chien et tirez doucement mais fermement. Assurez-vous de retirer la tête de la tique. Une traction lente et constante est plus efficace que des mouvements brusques.

  3. Désinfectez la zone : Après avoir retiré la tique, nettoyez la zone de la piqûre avec un antiseptique pour éviter toute infection. Vous pouvez utiliser de l’alcool à 70% ou un désinfectant pour peau pour nettoyer la zone.

  4. Surveillez votre chien : Notez la date de la piqûre et surveillez votre chien pour détecter tout signe de maladie. Si vous remarquez des symptômes inhabituels, consultez immédiatement votre vétérinaire. Gardez un œil sur les signes d’infection locale, comme des rougeurs ou un gonflement.

  5. Consultez un vétérinaire : Si la tique est restée attachée pendant une longue période ou si vous ne parvenez pas à la retirer complètement, consultez votre vétérinaire pour obtenir de l’aide. Le vétérinaire pourra également conseiller sur les mesures à prendre pour prévenir les futures infestations. Et en plus, si vous avez une assurance pour chien, cela ne vous coûtera (quasiment) rien !

On vous rassure : dans la plupart des cas, les trois premières étapes suffisent pour remettre votre toutou sur pied !

veterinaire_qui_ausculte_un_chien_a_la_recherche_dune_tique

Le Minitailz d’Invoxia vous aide à surveiller les symptômes
#

Vous avez profité d’une belle balade en forêt, votre chien a couru dans la nature… et malheureusement, une tique en a profité pour s’y accrocher et le piquer. Dans le meilleur des cas, vous vous en rendez compte rapidement et l’enlevez vite, et tout va bien pour votre chien. Mais il y a tout de même un risque : plus la tique reste longtemps sur votre chien, plus il y a de risques qu’elle lui transmette une maladie - dont les symptômes peuvent arriver plusieurs mois plus tard !

C’est là que le Minitailz d’Invoxia entre en jeu. Vous verrez bien sûr certains symptômes au premier coup d’œil. Mais parfois, cela ne suffit pas et vous ne vous rendez pas vraiment compte qu’il y a un changement. Grâce à son suivi d’activité, vous allez pouvoir surveiller l’appétit de votre chien ainsi que son niveau d’énergie. Une baisse des activités peut indiquer une fatigue, des douleurs dans les articulations ou même un début de léthargie, qui sont des symptômes de maladies dues aux tiques. Dès que vous repérez de telles modifications de comportement, il est important de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire.

En Savoir Plus

Les tiques représentent un danger significatif pour les chiens, en particulier au printemps. Cependant, en étant informé et en prenant des mesures préventives, vous pouvez protéger efficacement votre compagnon. N’oubliez pas : la prévention est toujours la meilleure stratégie contre les tiques ! Utilisez des traitements préventifs, examinez régulièrement votre chien et évitez les zones à risque pour minimiser vos chances de tomber sur un de ces nuisibles. En cas de piqûre, veillez à bien retirer la tique correctement et surveillez les symptômes de maladie.

Articles connexes

Croquettes pour chien avec ou sans céréales ? On vous aide à faire le bon choix
·7 mins
Santé
Assurance pour chien : pourquoi souscrire ?
·5 mins
Santé
Comment Minitailz a permis de détecter un œdème pulmonaire : le témoignage d’Émilie & Cracotte
·4 mins
Minitailz Témoignages Santé
Aliments toxiques : ce que votre chien ne doit jamais manger
·7 mins
Santé
Active Dog Month : un mois dédié à l’activité des chiens
·6 mins
Minitailz Technologie Activité Santé GPS Invoxia